Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aide

  • : Le blog de WAHF
  • Le blog de WAHF
  • : L'histoire de la W.A.H.F. commence en 1990 avec Lina, petite Teckel à poil dur, devenue paralysée de l'arrière-train à l'âge de trois ans suite à une hernie discale. Hormis son handicap, Lina - hélas aujourd'hui décédée - était une petite chienne dynamique, en pleine santé et respirant la joie de vivre.
  • Contact

Soutien financier

Voici les coordonnées bancaires des comptes sur lesquels vous pouvez verser
votre contribution à nos actions (dons ou cotisations).
Ne l'oubliez pas : nous ne sommes pas subsidiés ni subventionnés.
Le soutien de sympathisants comme vous est notre seule ressource. 

Compte ING:

310-0756115-86
IBAN: BE78 3100 7561 1586
BIC: BBRUBEBB

Compte La Poste:
000-0209480-57
IBAN: BE09 0000 2094 8057
BIC: BPOTBEB1

Agenda - Activités

* Chaque mercredi après-midi, de 14 h à 18 h : Brocante au profit de nos animaux à notre "Maison de Suzy" - rue de la Cible, 19 à 1030 Bruxelles.

* Chaque week-end (samedi et dimanche) et les jours fériés,  de 11 h à 15 h : ouverture de notre Boutique au Centre-Ville - rue des Capucins, 33 à 1000 Bruxelles (près de la place du Jeu de Balle).

Deux adresses pour venir chiner et peut-être découvrir l'objet qui vous séduira ou vous amusera. En l'achetant, vous contribuerez au financement de nos actions. Soyez bienvenus !

6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 16:09

coffee12.jpgLettre d'un employé de fourrière.....
à lire et à diffuser

Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus.

..."En tant que responsable d'une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.

Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière. Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés, vous changeriez d'avis sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.

Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils. Alors, comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ?

Qu'il soit de race ou non, 50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure...

Les excuses les plus fréquentes que j’entends sont :
"Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien". Vraiment ? Où déménagez-vous pour ne pas pouvoir prendre d'animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
"Le chien est devenu plus grand qu'on pensait". Et quelle taille croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?
"Je n'ai pas de temps pour m'en occuper" - C'est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.
"Il nous abîme toute la cour" - Pourquoi ne le prenez vous pas à l'intérieur avec vous ?

On me dit toujours "Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien" Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté...

Savez-vous combien une fourrière est stressante ?

Laissez-moi vous raconter : L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous le laissez.
Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé.
S'il prend froid, il meurt.

Il sera confiné dans une petite cage, entouré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps. Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.

Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin…), vous l'avez conduit à la mort du moment qu'il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés.

Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"... Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.Casta1.jpg

Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s'ils montrent la moindre agressivité. Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.

Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (trachéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.

Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :

En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse. Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue...
jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils freinent tous des 4 pattes. Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là. C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception. Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité. Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de "substance rose".
Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris. Tous ne "dorment" pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent. Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu'on vienne les chercher comme des déchets.

Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ? Ils le transforment en nourriture pour animaux ?
Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.
Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

J'espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail. Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.

Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela. Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui entrent que ceux qui sortent.

Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D'ÉLEVAGE OU N'ACHETEZ PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIÈRES.

Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu'elle est. J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un chien. Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela et je veux adopter". Ça vaudrait la peine."

Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos contacts.

Jazz M. Onster — avec Jean-Yves Marchessaux et Sophie Ragonnaud.

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 11:00

Mons: le tortionnaire renonce à son nouveau chien

(E.G.)

MICKY a une nouvelle famille. Un avenir plus radieux attend le jeune croisé Carlin de 5 mois. Il était détenu jusqu'alors par un habitant de Saint-Denis, tristement célèbre pour avoir battu son ancien compagnon à coups e pelle, avant de le laisser agoniser.

Depuis quelques semaines, c'est tout un quartier de Saint-Denis qui était en émoi depuis que Maurice Gillet, 72 ans, avait reçu “ en cadeau ” un jeune croisé Carlin de 5 mois, nommé “ MICKY.” Et pour cause: un an plus tôt, ROCCO, son précédent chien, mourait sur la table d'auscultation d'une vétérinaire de la région. Le Shar Pei, amené là par le bénévole d'une association de protection des animaux, avait été frappé violemment à l'aide d'une pelle par son maître.

L'animal, dont l'une des pattes arrières avait été sectionnée par les coups, avait ensuite été abandonné dans une remise, sans soins ni nourriture. L'association de protection animale, qui avait déposé plainte à l'encontre du propriétaire, ne pouvait pourtant rien faire pour l'empêcher de détenir un nouvel animal.

 

Mais la parution de plusieurs articles dans les colonnes du quotidien La Province a suscité une émotion vive au sein de la population. C'est cette remarquable pression populaire qui a, sans doute, poussé Maurice Gillet à renoncer à son nouveau chien.“ Le fils de ce monsieur nous a contactés pour se plaindre car son père avait reçu des menaces de mort ” a expliqué Jean Masson, bénévole à l'association. “ Je lui ai rétorqué que s'il voulait que cela s'arrête, il devait se défaire de MICKY. Dimanche, l'animal était prêt. Je suis allé le chercher.”

Maurice s'est, par ailleurs, engagé sur l'honneur, dans un document écrit, à ne plus jamais détenir de chien.

Tout est bien qui finit bien pour MICKY ”, qui a déjà trouvé une famille d'adoption. C'est Sonia, une Boussutoise, qui a accueilli le brave Carlin dans son foyer. “ Le chien se porte on ne peut mieux et a fait connaissance avec les quatre enfants de Sonia. “ Ils vont très souvent le promener. Il dort même dans leur chambre. ”

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 14:14

Ces excuses, nous les avons tous rencontrées dans notre pratique de chaque jour. Et elles nous font toujours aussi mal. Dire qu'il y en a qui s'imaginent que nous faisons un métier facile...! Sur le plan moral, côtoyer ainsi la lâcheté, la médiocrité, le mensonge et l'hypocrisie, c'est tout simplement ravageur. Et pour ne pas nuire à la sécurité de l'animal, nous gardons nos réflexions pour nous. Mais ne vous étonnez pas si, de temps en temps, ça explose !!! C'est le trop plein...

 

Voyez cette vidéo :

 

http://www.facebook.com/home.php?sk=lf#!/video/video.php?v=397806544929&comments

 

 

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 10:13

En général, ils partent soulagés, carrément débarrassés, tout légers d’avoir déposé le fardeau, c’est lourd, un être vivant, ils partent, donc, sereins, même, sans un regard, sans laisser un sou, que leur importe, le refuge paiera pour les soins, pour la nourriture, supportera le poids de la lâcheté et de l’irresponsabilité, consolera, tant bien que mal — et même plutôt mal, tellement ils sont nombreux, eux, les chiens, et tellement peu, eux, les humains, à s’engager dans cette galère sans fin et à ne Tristepas faillir —, cette vie brusquement accidentée, ce cœur en état de choc, ils sont là pour ça, c’est leur boulot, et clac, la grille du box refermée sur lui, cage, prison, barreaux, béton, incarcération, que lui arrive-t-il, il ne comprend rien, parce que les chiens sont comme ça, et puis, comme un coup de tampon, il se retrouve répertorié dans la catégorie «Abandonnés», c’est alors là que tout bascule, à ce moment précis il est trop tard pour revenir en arrière, on appelle cela «l’irrémédiable», le point de non-retour, comme en amour, comme pour les avions, décollage, atterrissage, parfois, même, c’est le crash, Inch’Allah, mais lui sait qu’on va venir le rechercher, car l’amour, puisque le sien l’est, demeure éternel, tout comme la confiance, celle qu’il a donnée, sans réserve, sans calcul, parce que les chiens sont comme ça, les humains aussi, parfois, enfin, certains, et longtemps, la tête tournée dans la direction où il a vu partir son dieu, les oreilles dressées, le museau frémissant en un doux mais régulier gémissement, indifférent au bruit, aux autres chiens, au va-et-vient du personnel, aux visiteurs, longtemps il va l’attendre, longtemps il va le prier, parce que, voyez-vous, croyez-moi, vraiment, les chiens sont comme ça.

(Extrait de "Charlie Hebdo")

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 09:33

Voici une horrible histoire, qui nous a tous choqués, même si nous avons l'intuition qu'elle n'est pas un cas unique. Elle est révélatrice de l'ambiance qui règne, en été, dans les grands refuges surpeuplés où les initiatives et décisions sont dispersées et mal maîtrisées.

Elle nous est contée directement par ses victimes, "la famille de Buffy". Lisez-la et réagissez afin que ce genre d'absurde erreur ne se produise plus jamais !

Nous assurons la famille de Buffy de notre total soutien. En outre, nous nous insurgeons contre la négligence et la légèreté avec laquelle cette S.P.A. a géré le problème. Cette attitude porte un grave préjudice à l'image de notre profession et du service que nous nous engageons à rendre à la population. En tant que refuge, nous tenons à nous désolidariser ouvertement de tels actes.


LA SPA DE LA LOUVIERE A EUTHANASIE BUFFY !


Suite au décès de son maître, nous avions ramené Buffy, chien mâle castré de 15 ans de Bruxelles à Neufvilles (Soignies). Chien très doux, extrêmement sage et qui n’aboyait jamais.

Le 2 août Buffy s’est perdu.

Nous avons fait des affiches que nous avons placées à Neufvilles et dans les communes voisines ainsi que dans les Tom & Co de la région.

 


 

Le chien ayant une puce placée par son maître décédé, nous avons alerté l’ABIEC pour modifier la personne de contact.

Le numéro de téléphone sur la médaille étant celui de son maître décédé, nous avons fait dévier ce numéro sur nos GSM.

 

Nous avons alerté les polices de :

Police Haute Senne : Soignies, Le Roeulx, Braine-le-Comte, Ecaussinnes (envoie les chiens perdus à la SPA La Louvière)

Brugelette (envoie les chiens perdus à Veeweyde)

Chièvres (envoie les chiens perdus à Veeweyde)

Jurbise (garde les chiens 15 jours)

Lens (envoie les chiens perdus à Veeweyde)

Mons (envoie les chiens perdus à Etoile de bonté)

Ath (envoie les chiens perdus à Veeweyde)

Rebecq –Tubize (envoie les chiens perdus à Animaux en péril)

 

Nous avons alerté et envoyé l’affiche aux refuges de :

Etoile de bonté - Quaregnon

Arche de Noé - Maisières

Les Petits Vieux - Chièvres

Animaux en Péril - Braine l'Alleud

Le Savu - Bruxelles

Veeweyde Bruxelles et Veeweyde Tournai

Les Amis des Animaux – Feluy Seneffe

SPA Charleroi

Chaîne bleue mondiale pour la Protection des Animaux

Help Animals

La Croix bleue

SPA Pérulwelz

Infor Animaux

 … ET LA SPA de LA LOUVIERE ! Où comme c’était proche de notre domicile, nous avons déposé l’affiche en mains propres.

 

Nous avons alerté et envoyé l’affiche sur les sites Internet de :

Tom & Co

Vivastreet

Olx

Tout y passe

Kiavu

Petites annonces familiales

Mister annonces

Toutou.com

Not alone

 

Nous avons alerté les vétérinaires de la région de Soignies.

 

Régulièrement, nous rappelions la police de Soignies et republiions les annonces car nous cherchions toujours Buffy.

 

Le 18, nous recûmes un appel de Monsieur X qui nous dit avoir trouvé Buffy le jour même de sa disparition dans la rue voisine de son nouveau domicile, et l’avoir amené à la police de Soignies. Etant parti quelques jours à la mer, il ne vit les affiches que ce jour là. Petite anecdote, cet ami des animaux fit le chemin à pied de Neufvilles à Soignies (7 km) avec Buffy. Il déclara le chien trouvé/perdu et dit même qu’il était prêt à l’adopter si l’on ne retrouvait pas ses maîtres.

 

Nous retéléphonâmes à la police de Soignies qui nous informa qu’il avait été amené à la SPA La Louvière (où je rappelle que nous avions déposé les affiches pour le retrouver !) le lendemain ou le surlendemain.

Nous nous rendîmes à cette SPA à nouveau.

 

Et là nous apprimes qu’ils avaient considéré le chien comme « Abandon volontaire » et l’avaient euthanasié .

 

SANS ESSAYER D’APPELER LE NUMERO SUR LA MEDAILLE, SANS TELEPHONER A L’ABIEC ET ALORS QUE L’AFFICHE DE BUFFY ETAIT SUR LE TABLEAU DANS LE BUREAU DEVANT LEURS YEUX !!!

 

Désespérés, ulcérés, alors que nous avions tout fait pour retrouver Buffy, sans relâche durant 15 jours, réecrit, retéléphoné, repris des nouvelles pour rappeler que nous le cherchions toujours, Buffy avait déjà été assassiné par ces gens, car il n’y a pas d’autres mot.

 

Nous voici donc fous de rage devant un acte aussi crapuleux de la part d'une société qui se prétend protection des animaux et nous avons décidé de porter plainte contre eux en espérant que cela pourra servir à quelque chose.

 

Nous portons plainte et avons mis une pétition en ligne contre cette SPA.

 

 url de la pétition: http://4809.lapetition.be/

 

Car quelle peut bien être l’utilité d’une SPA qui euthanasie les animaux que ses maîtres recherchent sans essayer de les contacter ?!?

 

 La famille de Buffy


 

post-scriptum :

D'abord, merci beaucoup de votre soutien à la cause de Buffy,

Certains emails Hotmail et certaines personnes nous ont fait part du fait qu'il n'arrivaient pas à valider leur signature, sans que nous sachions pourquoi.

"Les Amis des Animaux" nous a donc très gentiment proposé de mettre la pétition sur leur site aussi.

Voici l'adresse : http://www.les-amis-des-animaux.be/petitions/?petition=17

MAIS ne la signez pas DEUX fois ! Vous nous éviterez des vérifications fastidieuses.

Nous avons aussi prévu une version papier de cette pétition car tous les amis des animaux n'ont pas non plus la possibilité d'accéder à l'Internet.


Vous pouvez la télécharger
la version papier ici. Faites-la circuler et renvoyez-la nous.

Nous sommes très touchés de voir l'intérêt que vous portez tous à cette situation, et espérons ce faisant au moins pouvoir sauver les animaux des prochains maîtres qui auraient la malchance d'arriver dans cette SPA.

Croyez bien que nous nous battrons jusqu'au bout pour la mémoire de Buffy et pour que les choses changent enfin dans cette SPA qui, nous l'avons appris depuis, a déjà beaucoup fait couler d'encre ... et de larmes.

En vous remerciant infiniment tous


La famille de Buffy

 

Le 24 août 2009 - Prise de bec avec la SPA


Nous nous rendons à la SPA La Louvière pour récupérer le collier et la médaille de Buffy, comme c'est notre droit. Ils sont "partis" avec le chien.

Un journaliste de la Nouvelle Gazette est présent.

Ils rejettent la faute sur la police de Soignies. Ce seraient eux qui l'auraient déclaré comme abandon !
Quand nous avons porté plainte chez eux, ils nous ont affirmé qu'ils n'auraient pas pu le faire, étant donné que c'est une tierce personne qui a trouvé Buffy. Logique !

Dans tous les cas, il faisait partie de leurs attributions de vérifier ceci avant de tuer Buffy.
Voici des extraits de la législation que nous ont amicalement envoyé Notalone.be :
legislation.doc


Nous nous sommes entendu dire ensuite que donc il avait été euthanasié de suite, que faute de place, les vieux et les malades sont sacrifiés. Qu'il avait un problème ...
Je rappelle que la personne qui l'a trouvé a fait 7 km à pied avec lui pour l'amener à Soignies !
Buffy était agé mais en parfaite santé et avait encore quelques années devant lui, nous avons son passeport et son carnet vétérinaire.

Ce qui veut dire que quand nous leur avons porté les affiches, Buffy avait déjà été tué, et qu'ils ne nous ont rien dit !

Quant à contacter la famille du maître décédé:

1/ Il n'y a que sur l'affiche qu'il était indiqué que le maître était décédé.

2/ Le maître de Buffy n'avait AUCUNE famille ! Qui auraient-ils bien pu contacter ???
Pourquoi croyez-vous que nous avons fait dévier les appels vers nos Gsm ?

Nous ne manquerons pas de demander des explications à la police de Soignies quant à ces contradictions ...

Vieux ou pas, Buffy avait droit à ses 15 jours pour qu'on le retrouve comme les autres !

HOMMAGE A BUFFY TUE PAR LA SPA DE LA LOUVIERE

http://mdt.skynetblogs.be
dyn003_original_29_30_gif__87dea71219e5f31406502a0eb6e506f4
La SPA de La Louvière a tué Buffy
phpThumb_generated_thumbnail
A tous les animaux disparus dû à la cruauté humaine.... Faites que cette petite flamme ne s'eteingne jamais en la faisant voyager sur d'autres blogs, sites ou forums.

Pour rappel :

Une Sonégienne lance une cabale contre la SPA de La Louvière. Elle l’accuse d’avoir euthanasié son chien perdu. La société de protection des animaux, elle, se défend en parlant d’abandon volontaire, et se base sur les dires de la police.

Rédaction en ligne


La dame a porté plainte contre la SPA, et lancé une pétition sur Internet. Ce matin, les deux parties ont été confrontées. Le compte-rendu de cette rencontre, et les résultats de notre enquête, sont à découvrir dans La Nouvelle Gazette de ce mardi 25 août

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 14:33


En 2003, des policiers anglais trouvèrent dans un abri de jardin un chien apeuré qui avait été enfermé et abandonné. Il était sale, affamé, et avait manifestement été maltraité. Les policiers emmenèrent le chien, un lévrier femelle, dans un refuge près de là. Le personnel du refuge travailla à restaurer la santé et la confiance du chien. Cela prit plusieurs semaines, mais finalement le but fut atteint. Ils l'appelèrent Jasmine, et s'inquiétèrent alors de lui trouver une famille adoptive.



Mais Jasmine avait d'autres plans. Personne ne se souvient comment cela a commencé, mais elle se mit à accueillir tous les animaux qui arrivaient au refuge. Peu importe si c'était un chiot, un renard, un lapin ou un autre animal perdu ou blessé, Jasmine allait vers la cage, et autant que possible, donnait un coup de langue de bienvenue.



Nous avions deux chiots qui avaient été abandonnés près d'une ligne de chemin de fer. L'un était un croisement Lakeland terrier et l'autre un croisement Jack Russel Doberman. Ils étaient minuscules lorsqu'ils sont arrivés et Jasmine s'est approchée, a pris l'un d’eux par la peau du cou et l'a amené sur le canapé. Ensuite, elle est allée chercher l'autre, puis elle s'est installée avec eux et les a couvés. Mais elle est comme ça avec tous nos animaux, même les lapins. Elle enlève leur stress et les aide non seulement à se sentir proches d'elle, mais aussi à s'adapter à leur nouvel environnement.



Elle a fait la même chose avec les bébés renards et blaireau, elle lèche les lapins et les cochons d'Inde et laisse même les oiseaux se percher sur son nez.
Jasmine, timide et maltraitée, est devenue la mère subrogée du refuge, un rôle pour lequel elle était née. La liste des jeunes animaux orphelins et abandonnés dont elle s'est occupée inclut cinq renardeaux, quatre petits blaireaux, quinze poussins, huit cochons d'Inde, deux chiots et quinze lapins. Ainsi qu'un faon. Le minuscule Bramble fut trouvé à demi conscient dans un champ. Il n’avait que onze semaines. À son arrivée au refuge, Jasmine l'a couvé pour le tenir au chaud et a joué le rôle de la mère. Jasmine le lévrier couvre Bramble le faon d'affection et veille sur lui.



 Ils sont inséparables. Bramble marche entre ses pattes et ils n'arrêtent pas de s'embrasser. Ils font le tour du refuge ensemble. C'est vraiment beau de les voir ensemble.




Jasmine continuera à s'occuper de Bramble jusqu'à ce qu'il soit assez âgé pour retourner vers la vie sauvage. Lorsque cela arrivera, Jasmine ne sera pas seule. Elle sera trop occupée à donner toute son affection et tout son amour à un autre orphelin ou victime de maltraitance.





De gauche à droite, Toby, croisement Lakeland errant; Bramble, faon orphelin; Buster, croisement Jack Russel errant; un lapin abandonné; Sky, une chouette de ferme blessée; et Jasmine avec son coeur de mère qui fait ce qu'une mère aimante fait de mieux ! 

(Merci à nos confrères britanniques pour ce merveilleux témoignage).

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 13:18

Cinq années : 2009 – 2014

Cinq objectifs pour les animaux

Eurogroup for Animals - 6 rue des Patriotes – B - 1000 Bruxelles http://www.eurogroupforanimals.org

 

 Engagez-vous pour les animaux :

La protection des animaux a été un thème important pour beaucoup d’électeurs lors des élections européennes du 7 juin 2009. Nous demandons à tous les groupes politiques d’inclure dans leur programme pour le Parlement européen 2009-2014 cinq objectifs principaux :

 

 

* Améliorer le bien-être des animaux d’élevage

 

 

* Diminuer le nombre d’expérimentations sur animaux

 

 

* Protéger les animaux de compagnie

 

 

* Protéger et respecter la faune sauvage

 

 

* Garantir le respect de la législation


Depuis sa création, le Parlement européen a été le premier à répondre aux préoccupations du public et à s’engager dans des actions politiques significatives. En ce qui concerne les mesures de bien-être animal, les électeurs attendent des députés européens qu’ils prennent des initiatives. Il est donc primordial que le Parlement réponde positivement à ce défi et continue à soutenir des mesures strictes de protection des animaux.


La protection des animaux sera à nouveau parmi les préoccupations du public lors des prochaines élections européennes et influencera la façon de voter de nombreux citoyens.


Les cinq points qu’Eurogroup for Animals demande à chaque groupe politique d’inclure dans son programme pour les élections de 2009 sont les suivants :   


1 Améliorer le bien-être des animaux d’élevage

Parce que les citoyens européens consomment des milliards d’animaux chaque année, le bien être des animaux doit être au centre de la politique alimentaire européenne. Des politiques de promotion d’une meilleure protection des animaux devraient être adoptées et celles qui sont dommageables pour les animaux devraient être  réformées. Le transport longue durée des animaux vivants devrait être interdit. La Politique Agricole Commune devrait être utilisée pour encourager le changement vers une production alimentaire respectueuse du bien-être animal, de haute qualité et durable. La législation pour protéger le bien-être de tous les animaux de ferme est essentielle, mais les formes d’élevage biologique et respectueux du bien-être devraient aussi être encouragées.


2 Diminuer le nombre d’expérimentations sur animaux

Le nombre d’essais sur animaux augmente à nouveau ces dernières années, particulièrement à cause de la biotechnologie et de l’ingénierie génétique.

Cette tendance prouve l’échec des politiques européennes. Des propositions législatives récentes ont montré comment les tentatives d’améliorer la sécurité dans d’autres domaines peuvent sans le vouloir entraîner une augmentation importante des tests sur animaux. A ce jour les efforts ont visé la promotion de la validation de méthodes n’utilisant pas d’animaux, mais il faut aussi augmenter considérablement la recherche visant à remplacer les tests animaux routiniers qui sont effectués pour respecter les exigences de la législation européenne. L’UE doit adopter d’urgence un plan d’action cohérent sur l’expérimentation animale afin de réduire le nombre d’animaux utilisés, de promouvoir les alternatives et de garantir que les nouvelles politiques n’aillent pas à l’encontre de la stratégie de réduction.

 

3 Protéger les animaux de compagnie
La protection des animaux de compagnie ne dépend pas vraiment de l’UE. Il est cependant urgent d’agir car le commerce international a entraîné une augmentation des déplacements d’animaux. Cela affecte non seulement le bien-être des animaux concernés, mais cela augmente aussi le risque de propagation des maladies chez les animaux et les humains. Un autre problème grave est l’absence de contrôle des élevages et du commerce de chiots.

4 Protéger et respecter la faune sauvage

L’UE a la responsabilité de protéger la faune européenne, parce qu’il n’est pas toujours possible d’établir des politiques efficaces au niveau des Etats membres. La protection des espèces dépasse les frontières et exige souvent des actions internationales obligeant la Commission européenne à être active au niveau d’organisations telles que la Convention sur le Commerce International d’espèces de faune et de flore menacées d’extinction (CITES) et la Commission Baleinière Internationale (CBI). C’est souvent pour éviter de devoir mettre en place des élevages coûteux que l’on a recours à l’importation d’animaux capturés à l’état sauvage, et ce au détriment des populations locales. Ces importations doivent être réduites de façon substantielle pour des raisons sanitaires, de protection animale et de conservation des espèces.

Globalement l’UE doit introduire des normes plus strictes de protection des animaux sauvages indigènes et exotiques.

 

 

5  Garantir le respect de la législation

L’application d’une nouvelle législation de protection des animaux peut prendre plusieurs années. Il est inquiétant de constater que les Etats membres, l’industrie et même la Commission européenne elle même ont tendance à tenter d’introduire des délais supplémentaires ou tout simplement à ne pas appliquer la législation à temps ou de façon correcte. Il est particulièrement préoccupant que la Commission commence à agir de cette façon, car c’est sa responsabilité exclusive de confronter les Etats membres lorsque ceux-ci ne respectent pas leurs obligations.

Si la législation n’est ni appliquée ni respectée, la réputation de l’UE en souffrira immanquablement, d’autant plus lorsqu’il s’agit de domaines où la législation est le résultat d’une intense pression publique. En sa qualité d’institution démocratique, le Parlement européen est dans une position unique pour évaluer les efforts de la Commission et des Etats membres concernant le respect de la législation.

 

Une approche législative cohérente

Le protocole sur la protection et le bien-être des animaux qui fait partie intégrante du Traité d’Amsterdam rend nécessaire une évaluation d’impact pour chaque proposition législative, mais celle-ci est rarement effectuée. Elle devrait constituer la première étape du développement d’une approche législative cohérente qui comprendrait :


L’évaluation des conséquences de chaque proposition

  L’application de la législation adoptée dans les délais requis


• 
Le respect de la législation adoptée


  Une
 évaluation de l’impact et de l’efficacité


• 
La garantie qu’elle ne soit pas minée par le commerce international

Déjà au calendrier :


2009 :  Révision de la directive sur l’expérimentation animale


2010
 :   Révision de la Politique Agricole Commune


2012
   :  Entrée en vigueur de l’interdiction des cages pour les poules pondeuses


2013
   :  Interdiction de vente de produits cosmétiques testés sur animaux

2013   :  Interdiction des stalles individuelles pour les truies

Contactez-nous si vous désirez recevoir plus de détails sur nos propositions:

Delphine Bourgeois

Tél +32 2 740 08 25

Portable +32 477 45 71 12

d.bourgeois@eurogroupforanimals.org


Andreas Erler

Tél +32 2 740 08 91

Portable +32 478 76 90 28

a.erler@eurogroupforanimals.org

 

Eurogroup for Animals - 6 rue des Patriotes – B - 1000 Bruxelles http://www.eurogroupforanimals.org

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 10:50
Depuis sa création, notre asbl a toujours tenu à soutenir toutes les réalisations effectuées dans le but de stériliser les chats errants. Et plus particulièrement, en application de sa vocation locale de refuge urbain,  elle s'implique directement dans les campagnes réalisées dans deux des trois communes limitrophes de son implantation, à savoir Saint-Josse-ten-Noode et Schaerbeek, qui ont d'ailleurs été toutes deux des pionnières de longue date dans ce domaine.   La troisième commune concernée,  Bruxelles  (incluant le Pentagone, le quartier Schuman et les squares, Laeken, Neder-over-Hembeek et Haren) quant à elle, se fait toujours attendre pour établir les bases d'une campagne, pourtant vivement encouragée par la Région de Bruxelles-Capitale.
En effet, le 1er décembre 2007, le gouvernement, via la Ministre Evelyne HUYTEBROECK,  publiait un arrêté relatif au subventionnement des communes pour la stérilisation des chats errants, en application de l'ordonnance qui avait institué, le 16 mai 2002,  le principe de cette subvention forfaitaire des communes bruxelloises.
A ce jour, 17 des 19 communes bruxelloises ont pris leur part d'engagement dans le processus (seules, Bruxelles et Forest font encore office de "lanternes rouges") et, au niveau du pays, quelques 150 communes sont déjà officiellement actives et leur nombre croît sans cesse. On ne peut que s'en réjouir.
                          

Concrètement, que représente l'action de la W.A.H.F.  ?
En fait, nous recueillons les demandes et signalements des riverains qui nourrissent les chats SDF sur leurs territoires et leur fournissons éventuellement en prêt le matériel de capture nécessaire. Lorsque les animaux concernés sont capturés, nous organisons un rendez-vous avec un des vétérinaires agréés dans le cadre de la campagne. Les chats sont hébergés chez nous jusqu'au jour de l'intervention. Le moment venu, nos bénévoles les déposent le matin au cabinet du vétérinaire, où ils seront récupérés en soirée. Selon les cas  (mâle ou femelle, conditions météorologiques,  proposition  éventuelle d'adoption), ils seront soit relâchés sur leur terrain d'origine, soit accueillis dans notre infirmerie pendant le temps nécessaire à leur convalescence ou jusqu'à leur adoption lorsque celle-ci est à l'ordre du jour.

Depuis 1992, ce sont quelque 750 petits félins qui ont ainsi pu, grâce à notre médiation, être privés de descendance et, par conséquent.  être beaucoup mieux tolérés dans leur environnement.

Ces interventions ont toutes été effectuées par des bénévoles et notre association n'en tire aucun bénéfice autre que moral puisque cette partie de l'activité - comme toutes les autres d'ailleurs - ne fait l'objet d'aucune subvention.
Nous tenons à le souligner et, en même temps, à rendre hommage à tous les volontaires qui, au fil du temps, ont apporté leur contribution à ce travail de longue haleine et sans cesse renouvelé. 
On pourrait en effet imaginer qu'après quelques années de stérilisation systématique, les populations félines SDF s'éteindraient d'elles-mêmes. C'est sans compter avec l'inconscience de tous ceux qui négligent de faire opérer leurs chats dont une partie des rejetons vient dès lors  rejoindre  chaque année les rues et les terrains vagues. Lorsqu'on prend conscience qu'une chatte "entière" peut engendrer en moyenne au cours de sa vie, une centaine de descendants, on ne peut pourtant se voiler la face.
C'est pourquoi nous n'oublions pas de poursuivre l'effort afin de persuader tous les propriétaires de chats de prendre cette précaution salutaire et responsable pour l'environnement autant que pour le bien-être des animaux. Dans cette optique, tous les chats entrant dans notre refuge sont stérilisés dès l'âge de 7 à 9 mois et nos contrats de placement engagent les adoptants à faire opérer les chatons adoptés chez nous dès qu'ils atteignent cet âge.

Soutenir la W.A.H.F., c'est donc aussi apporter une contribution concrète à cet aspect essentiel de la qualité de vie.
 

Repost 0
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 20:01

Les images que vous découvrez ci-dessous sont difficiles à supporter !  Elles sont pourtant bien réelles et représentent l'état de la peau de la ravissante chatte toute blanche "Minouche" que Véronique découvrit un beau matin de mai 2008, dans l'escalier de son immeuble, porteuse d'affreuses brûlures calcinées. Non pas des brûlures de contact, comme on en trouve parfois chez les chats qui se sont imprudemment glissés sous le capot d'automobiles, mais bien plutôt des brûlures franches, provoquées par une flamme.

Sans vouloir jouer les "experts", nous avons pu déterminer sans difficulté que les lésions, qui se prolongent sur tout un côté du corps de l'animal, du cou jusqu'à la cuisse, ont très vraisemblablement été infligées à l'aide d'un "accélérateur de combustion" (essence, thérébentine,...). On peut aisément imaginer l'état de panique et de folle douleur qu'a dû ressentir cette adorable chatte quand le feu a envahi tout son flanc gauche en une fraction de seconde !  Et la souffrance des heures qui ont suivi, jusqu'à ce qu'elle atterrisse dans l'immeuble de Véronique et trouve enfin, auprès de cette amie des animaux, un peu de réconfort.

Hélas, de telles blessures ne peuvent guérir spontanément. A certains endroits, la peau, détruite jusqu'au 3e degré, dégageait la chair et l'exposait à l'infection. "Minouche"  est donc venue chez nous en hospitalisation.

Son traitement est comparable à celui des "grands brûlés". Les parties saines de sa peau sont recousues à intervalles réguliers et se cicatrisent à merveille. Entretemps, tous les 6 jours à peu près, la chatte est calmée, ses pansements sont retirés, les peaux et chairs mortes sont enlevées et les bords sains sont à nouveau suturés jusqu'à une cicatrisation complète. A chaque fois, elle reçoit un nouveau pansement afin de préserver sa peau fragile des agressions extérieures.

Un effort de longue haleine et un travail de patience infinie ! Après l'épreuve du traumatisme, "Minouche" nous impressionne aujourd'hui par son courage extraordinaire et les manifestations d'affection qu'elle distribue à tous ceux qui la soignent. Elle subit bravement toutes les étapes du traitement et du nursing et ne montre à aucun moment le moindre signe de rejet à l'égard de ses soigneurs. Nous sommes tous émus et touchés au plus haut point par l'attitude positive de cette petite chatte hors du commun qui force l'admiration.

Tous, du fond du coeur, nous te souhaitons, adorable "Minouche" ,un bon rétablissement.
Le chemin de ta revalidation n'est pas encore arrivé à son terme mais tu dois savoir que, de bout en bout, et jusqu'à ta complète récupération, tu pourras compter sur nous.

Nous poursuivons aussi l'enquête pour tenter d'identifier ceux qui t'ont tant fait souffrir.
S'ils sont découverts, nous mettrons tout en oeuvre pour qu'ils subissent une condamnation exemplaire
et  assez spectaculaire
pour que les éventuels candidats à de pareilles barbaries
en soient dissuadés à jamais par la peur du châtiment.


LE TRATEMENT DE "MINOUCHE" EST FORT LONG ET ONEREUX.
PLUSIEURS INTERVENTIONS SOUS TRANQUILLISANTS SONT NECESSAIRES.
ELLE RECOIT AUSSI DIVERS MEDICAMENTS ASSEZ COUTEUX.

SI VOUS VOULEZ PARTICIPER FINANCIEREMENT ET NOUS AIDER 
POUR LE SAUVETAGE  DE "MINOUCHE" ,
VERSEZ VOS DONS A UN DE NOS COMPTES
(VOIR CASE ICI A DROITE : "SOUTIEN")
AVEC LA COMMUNICATION :

"POUR MINOUCHE"

MERCI POUR ELLE !!!



Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Protection animale
commenter cet article
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 07:33

Malgré les précautions prises au moment de confier l’avenir de nos animaux aux adoptants, il arrive que certains de ceux-ci, animés par de mauvaises intentions, trompent notre vigilance.

Nous étions mi-octobre 2005 quand une habitante de Neder-Over-Hembeek nous signala qu’une chienne  (Bull-Terrier) blanche prénommée « Jada » se trouvait en détresse dans un terrain vague appartenant à la commune.
Au premier abord, sceptiques, nous nous rendîmes sur place et trouvâmes, à notre grande consternation, la pauvre « Jada » enfermée dans un petit cabanon de jardinier en bois, complètement amaigrie et la tête couverte de blessures que nous avons d’abord identifiées comme des  cicatrices de combats.
Quelques mètres plus loin, dans une baraque en planches se trouvait, attaché à une courte chaîne, un American Staff mâle, lui aussi très émacié et hagard. Le témoignage de la dame vint nous éclairer sur la situation.



Michaël, qui avait adopté « Jada » chez nous deux mois plus tôt, avait séquestré, avec l’aide de sa petite bande de copains, un Rottweiler ; une petite Staff adoptée chez Veeweyde et prénommée « Tequila » ; « Kao », le compagnon d’infortune de « Jada », adopté chez « Animaux en Péril », et notre malheureuse Bull-Terrier, dans ces ruines de remises avec la complicité d’un officier de la police locale !!!.
Les deux premiers avaient déjà disparu, on ne sait trop où et les deux derniers croupissaient encore dans leurs lugubres prisons. Tout laissait supposer que ces chiens étaient destinés à participer à des combats. D’ailleurs les jeunes avaient été vus occupés à leur faire subir un entraînement dans ce sens.

Au vu de ces éléments, nous n’avons pas hésité et saisi sur- le- champ la pauvre « Jada » laissant à contre-cœur « Kao », pour lequel nous ne pouvions rien dans l’immédiat.

Nous avertîmes directement « Animaux en Péril » qui dépêcha une équipe sur les lieux pour saisir, à son tour, l’American Staff. Plainte fût aussitôt déposée auprès de la police locale et les vétérinaires des deux associations dressèrent un constat catastrophique de l’état des deux chiens.

Tous les éléments étaient donc réunis pour nous constituer partie civile et poursuivre le responsable de ces maltraitances. « Animaux en Péril » et la « Chaîne Bleue Mondiale » nous rejoignirent dans cette démarche.



Quelques mois plus tard, Michaël comparut devant le tribunal de 1ere Instance de Bruxelles, et bien qu’un doute subsistât quant à sa réelle intention d’organiser des combats de chiens, il dut bien admettre qu’il les avait torturés inutilement.

Le verdict fût exemplaire puisque Michaël fût condamné à 1 mois de prison avec sursis, assorti d’une lourde amende et de l’interdiction (à vie) de détenir désormais un animal de compagnie.




Pendant ce temps, « Jada »,  revenue chez nous,  ne semblait pas très affectée par son séjour en enfer. Dès son retour au chenil, elle  manifestait le même enthousiasme pour les gamelles et les promenades qu’avant sa malencontreuse adoption. Elle qui avait perdu la moitié de son poids, l’a regagné et même dépassé en moins de 2 mois !

C’est donc toute ragaillardie qu’elle fit la connaissance d’Angélique qui eut un coup de cœur pour elle et lui offrit un bel avenir de « chien gâté et choyé » dont elle jouira très longtemps, nous l’espérons. D’après les renseignements obtenus chez « Animaux en Péril », il en va de même pour Kao, lui aussi accueilli au sein d’une famille aimante. Une belle revanche sur le sort pour ces deux victimes d’un lamentable projet dont nous avons heureusement pu interrompre à temps la réalisation.


Osons souhaiter que cet exemple découragera radicalement ceux qui imagineraient pouvoir se livrer à ce genre d’activité barbare ! 

 

 

Repost 0