Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aide

  • : Le blog de WAHF
  • Le blog de WAHF
  • : L'histoire de la W.A.H.F. commence en 1990 avec Lina, petite Teckel à poil dur, devenue paralysée de l'arrière-train à l'âge de trois ans suite à une hernie discale. Hormis son handicap, Lina - hélas aujourd'hui décédée - était une petite chienne dynamique, en pleine santé et respirant la joie de vivre.
  • Contact

Soutien financier

Voici les coordonnées bancaires des comptes sur lesquels vous pouvez verser
votre contribution à nos actions (dons ou cotisations).
Ne l'oubliez pas : nous ne sommes pas subsidiés ni subventionnés.
Le soutien de sympathisants comme vous est notre seule ressource. 

Compte ING:

310-0756115-86
IBAN: BE78 3100 7561 1586
BIC: BBRUBEBB

Compte La Poste:
000-0209480-57
IBAN: BE09 0000 2094 8057
BIC: BPOTBEB1

Agenda - Activités

* Chaque mercredi après-midi, de 14 h à 18 h : Brocante au profit de nos animaux à notre "Maison de Suzy" - rue de la Cible, 19 à 1030 Bruxelles.

* Chaque week-end (samedi et dimanche) et les jours fériés,  de 11 h à 15 h : ouverture de notre Boutique au Centre-Ville - rue des Capucins, 33 à 1000 Bruxelles (près de la place du Jeu de Balle).

Deux adresses pour venir chiner et peut-être découvrir l'objet qui vous séduira ou vous amusera. En l'achetant, vous contribuerez au financement de nos actions. Soyez bienvenus !

20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 18:36

Qu'entend-on par fenêtre oscillo-battante ?

Il s'agit d'une fenêtre à un vantail équipée de deux systèmes d'ouverture : à la française et à soufflet ou parfois à projection.

La fenêtre peut soit s'ouvrir complètement de manière classique, soit basculer vers le haut et rester entrouverte. On peut ainsi aérer sans risquer d'être cambriolé.

fenêtre oscillo battante

En quoi ces fenêtres sont-elles dangereuses pour nos chats ?

Lorsque la fenêtre est ouverte de cette façon, il existe un espace libre entre l'encadrement et le haut de la fenêtre. Cet espace très réduit, s'il empêche un être humain de pouvoir pénétrer dans une maison ou un appartement, peut néanmoins laisser passer un petit animal.... comme le chat.

Mais lorsque le chat passe par cette ouverture, il ne peut plus ni avancer, ni reculer. Et plus il cherche à se sortir de là, plus il est entraîné par le poids de son corps dans la pointe du triangle formée par la fenêtre et le montant. Ses griffes n'ont aucune prise. C'est comme si son corps était pris dans un étau qui se resserrerait progressivement sur lui. Mort par étouffement, hémorragie interne etc..., telles sont les conséquences de cette compression qui pourrait bien être évitée si tout le monde connaissait les risques de ces fenêtres.

Témoignages

Pour ceux qui douteraient encore des risques de ces fenêtres, voici la photo d'un pauvre chat qui n'a pu être sauvé à temps :

Misty :

"Un jour, nous avons entendu Moustic hurler de douleur. Nous sommes allés voir ce qui se passait. Il avait voulu entrer par la fenêtre entrouverte en position aération. Son corps était coincé dans l'espace triangulaire formé par la fenêtre et il n'arrivait pas à se dégager. Nous avons du le soulever par devant et par derrière pour le sortir de là. Quelques minutes de plus et il mourait dans d'affreuses souffrances".

Lisa  :

"Il y a 3 ans, il faisait étouffant et pour aérer sans que les chats sortent, j'ai ouvert toutes les fenêtres en oscillo-battant (ouverture par le haut) et j'ai emmené mes enfants en promenade, je suis partie au plus 1 heure mais c'était déjà trop. A mon retour, j'ai entendu un drôle de bruit et je suis montée. Et là, j'ai trouvé mon petit Roméo coincé dans l'ouverture, la tête en bas, il geignait. Le papier et les rideaux étaient griffés et déchirés. Il s'était débattu. Avec beaucoup de mal, mon mari a réussi à le libérer mais il était inerte, la moelle épinière devait être touchée. Nous sommes allés chez le vétérinaire qui n'était pas très optimiste et qui a dit qu'il fallait attendre. Je ne vous raconte pas mon état, j'étais très choquée et étais limite du malaise. Toute la journée, je me suis accrochée à la pensée qu'il allait s'en sortir. Sur le soir, le téléphone a sonné pour m'annoncer qu'il était parti. Encore maintenant, j'ai les larmes aux yeux. Je me sens très coupable mais je ne savais pas que ces fenêtres étaient dangereuses. Personne ne m'avait prévenu. Le vétérinaire m'a dit que c'était très courant et qu'il y avait beaucoup d'accidents avec ces fenêtres. Je travaille chez un architecte. Dans toutes les maisons, on met des fenêtres oscillo-battantes. C'est cher mais c'est très pratique. Aujourd'hui, je n'ouvre jamais plus ces fenêtres en oscillo battant et je frémis quand je vois ces ouvertures.
Voilà mon histoire qui est bien triste mais je veux qu'elle serve à d'autres et je veux partager cette expérience."

Hisakura :

"J'ai connu le même problème il y a une semaine .
Mon chat qui avait 17 ans , et qui avait toujours été habitué à passé par une fenêtre ouverte dans ce genre pour rentrer, a voulu essayer de passer dans une autre fenêtre ouverte pareil pour sortir . Mais voilà , ce qui devait arriver , arriva . Elle resta coincée.
On l'a trouvée encore en vie mais elle bougeait plus le fond du corps , paralysée.
Puis petit à petit , elle ne bougeait plus rien , juste les pupilles.
On l'a amenée chez le vétérinaire, résultat , elle avait une hémorragie interne et des lésions dans la colonne , c'est l'hémorragie qui l'avait paralysée du fond du corps.
Vu son état et surtout son âge , on a du l'euthanasier ..."

LD :

"Jeudi matin, Chaouce, petite chatte d'un an n'était pas rentrée de sa sortie matinale lorsque nous sommes partis travailler. On s'est dit que ce n'était pas grave et qu'elle patienterait dehors en attendant notre retour ; que cela lui servirait de leçon.
En rentrant en fin de journée, je l'ai appelée en vain, et j'ai fini par la découvrir, raide morte, la tête prise dans l'entrebaillement de la fenêtre oscillo-battante de notre chambre ! Consternation et tristesse...
La petite bête avait l'habitude de venir se manifester en miaulant à cet endroit lorsqu'elle était dehors et que la porte était fermée. Jamais je n'aurais cru qu'elle tente de passer par cette ouverture peu commode. Et même dans ce cas que cela se termine par un accident fatal...
Voyant notre autre chat à l'intérieur et souhaitant le rejoindre, elle a tenté le coup. Seule sa tête est passée à l'intérieur et ne trouvant aucune prise sur cette surface quasi verticale, elle n'a pas réussi à se dégager. Elle s'est violemment débattue, s'arrachant des griffes des pattes arrières, mais en vain. On espère seulement que sa détresse a été de courte durée.
On est fort tristes et très choqués, cela va sans dire...
Je pense que tous les chats ne risqueraient pas une telle expérience, mais comment en être sûr... Puisse cette triste histoire vous mettre en garde et vous éviter la perte de votre petit compagnon. Observez les comportements de vos chats et en cas de doute sur le risque, pensez à fermer ce type de fenêtre".

Santanessa :

" Il y a deux jours Mouche, notre petite chatte de 4 mois, est morte.
Je l'ai fais sortir comme d'habitude le matin avec le chien, lorsque je les ai appelée avant de partir, seul le chien est revenu, je me suis dit qu'elle attendrait bien une heure dehors. J'ai fait le tour de la maison et elle n'était pas là, donc elle vagabondait dehors.
Une heure plus tard, rentrée d'une balade, j'ai appelé le chat et elle n'est pas venue. Lorsque je suis allée dans la chambre, je l'ai vue derrière la fenêtre oscillo-battante, j'ai cru qu'elle avait la patte coincée mais elle s'était coincée la tête dans la fenêtre et est morte étouffée. Lorsque je suis rentré, le chien dormait tranquillement dans la pièce à côté et n'a sûrement rien entendu, lui qui guettait chaque bruit et chaque mouvement du chat. Je n'aurais jamais cru que ce genre de fenêtre aurait pu faire autant de dégâts.

J'ai eu tellement de peine et cela m'a fait si mal de retirer son petit corps de la fenêtre que j'ai pleuré pendant de très longues minutes avec notre petit chat dans mes bras. J'en pleure encore aujourd'hui.
C'était un petit chat turbulent mais tellement doux et adorable dans les moments câlins. Elle suivait ma copine partout, dormait sur ses genoux, venait "discuter" de ses aventures de la journée et jouait avec notre petit chien. Elle nous manque beaucoup et je crois qu'on ne l'oubliera jamais.
J'apporte ce témoignage pour prévenir les gens de ce genre de danger.
J'espère que cela aidera a sauver d'autres petits chats qui méritent tous d'être aimés encore pendant de très longues années.
On t'aime Mouche et on ne t'oubliera jamais. "

Zana :

"Je viens vous faire part d'un accident qui a coûté la vie a notre petit Mitsou hier matin ! Encore un accident a cause d'une fenêtre oscillo battante. Il n'avait que 5 mois mais c'était un amour de petit chaton ! Tout s'est si vite passé, je prenais le bain de mon fils lorsque je l'ai vue la tête coincée dans la fenêtre. Il a voulu rentrer a l'intérieur et malheureusement ça lui a été fatal ! Je l'ai dégagé par l'extérieur mais en vain...
c'était trop tard ! Je suis tellement triste. Que faire ? Il me manque, si vous saviez !".

yanislia 23 août 2009 :

Ce matin j 'ai retrouvé ma petite Didoune âgée d'1 an, coincée dans la fenêtre oscillo-battante de la maison voisine. J'ignore ce que ma minette a bien pu aller faire de ce côté et également combien de temps elle y est restée coincée.
Quand je l'ai retrouvée, elle se débattait encore mais en la délivrant, j'ai pu constater que l'arriere-train de repondait plus. Je suis donc allée chez le vétérinaire de garde qui lui a injecté 2 piqûres : une de morphine et l' autre de corticoïde.
Depuis, ma minette me paraît toute faible et ne fait que dormir.
Le veterinaire m'a dit de la surveiller jusqu'a jeudi mais que si jeudi elle n'avait pas d'amélioration il va falloir l'euthanasier.
Je cherche en vain depuis le debut de l'après-midi des temoignagnes ou la fin serait hereuse mais je suis en train de perdre espoir.
C'est trop difficile d'affronter cette situation. Je suis en train de vivre la pire journée de ma vie .

yanislia 24 août 2009 : "ma petite didoune nous a quitté hier soir a 20h. "

Mag : ça m'est arrivé le 15 novembre dernier, ça m'a choqué pendant plusieurs mois, même encore j'ai cette image dans ma tête, la voir morte coincée à la fenêtre... Déborah a cherché à sauter par la fenêtre mais s'est retrouvée coincée dedans ! Je devais m'absenter pour la journée, les chatons étaient à l'étage dans une pièce qui me sert de lingerie, que j'ouvre quand je suis présente pour aérer. Un coup de fil m'a fait sortir de la pièce et, comme j'avais terminé de m'occuper d'eux, je me suis précipitée pour répondre sans avoir pensé sur le coup de fermer cette fichue fenêtre et ne suis pas retournée vers eux par la suite...
Après une grosse journée d'absence (c'était un dimanche que j'ai passé en famille), je l'ai découverte inerte le soir vers les 20h, je l'ai dégagée de la fenêtre mais c'était trop tard pour elle ! Elle était morte...

Quelle précautions prendre pour qu'un tel drame ne se produise pas ?

- Ne pas utiliser cette façon d'entrouvrir la fenêtre si vous possédez un chat. Évitez carrément ce type de fenêtre.

- Sécurisez par un petit filet de protection fixé de part et d'autre de la fenêtre si vous souhaitez malgré tout continuer à ouvrir votre fenêtre de cette façon.

Des solutions ?

Il faudrait que les fabricants prennent conscience du danger occasionné par ce type de fenêtres pour nos animaux domestiques et inventent un procédé qui empêcherait les chats de passer dans l'espace pourtant réduit de ces fenêtres ouvertes en oscillo-battant. Un filet ou une grille intégrés de chaque côté de la fenêtre, par exemple.

Suggestion :  Une barre métallique articulée (comme sur un tréteau) ou un filet devraient pouvoir éviter que les chats restent coincés dans ce type de fenêtre sans trop compliquer la vie des fabricants.

Quel beau slogan ce serait : " Machinchose, la fenêtre oscillo-battante qui pense à la sécurité de vos animaux !!!! " . Et quel impact publicitaire aussi ! N'oublions pas que nous sommes plusieurs milliers de propriétaires de chats et que notre nombre n'est pas près de diminuer dans les années à venir. Au contraire.

Quant on aime son chat, qu'on le laisse sortir ou qu'on l'en empêche par peur de le perdre ou qu'il ne lui arrive quelque chose à l'extérieur, on n'a pas envie de le retrouver mort dans l'embrasure d'une fenêtre !
(par courtoisie : ChatMania - le Site des Chats www.chatmania.fr)

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Conseils
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 15:01

Un rappel utile à tous ceux qui veulent venir en aide à notre projet : tous les dons effectués pour 30 € ou plus par an peuvent être indiqués dans la déclaration fiscale en vue d'être déduits du montant global taxable. 
Notre association est agréée par le SPF - Finances et chaque année au mois de mai, nous adressons à chacun de nos donateurs une attestation officielle à joindre à la formule de déclaration des revenus.
Un avantage non négligeable qui, nous l'espérons, vous incitera à nous aider encore plus à l'avenir !.
Votre générosité est encouragée par l'Etat. Donnez-lui libre cours ! Vous n'aurez qu'à vous en féliciter...

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Conseils
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 11:44

Même si votre contrat de bail contient une clause qui interdit la présence d'animaux domestiques ou qui se réfère à un règlement de copropriété prévoyant une telle interdiction, on constate que les tribunaux s'y opposent généralement. Une partie de la jurisprudence considère qu'une telle interdiction porte atteinte à l'intégrité de la vie privée (art. 8.1 de la convention des droits de l'homme). Une autre partie considère qu'un propriétaire commet un abus de droit s'il résilie un bail parce que le locataire détient un animal malgré une clause d'interdiction dans le contrat. Attention toutefois : un animal domestique qui apporte des nuisances aux voisins pourrait entraîner, après une procédure judiciaire, une expulsion de l'animal et de son maître, si ce dernier refuse de s'en séparer

Qu'en est-il dès lors du droit des locataires de détenir des animaux domestiques ? En effet, il n’est pas rare de trouver des conventions dans lesquelles le locataire n’est pas autorisé à détenir des animaux domestiques dans le bien loué. Cette interdiction est d’autant plus significative qu’elle figure dans un contrat signé par le locataire lui-même.

Il n’empêche, même consentie par le locataire, cette interdiction ne l’engage pas et n’a pas d’effet. Pourquoi ? Parce qu’il a été jugé en degré d’appel [
1] que les parties - même par contrat - ne peuvent atteindre aux droits fondamentaux des personnes. Selon ce jugement : «  L’interdiction totale de détenir un animal domestique quelconque porte atteinte à l’intégrité de la vie privée et de la vie familiale que consacre l’article 8.1 de la Convention de sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales du 4 novembre 1950.  »

Cela étant dit, cette “interdiction d’interdire” ne dispense pas le locataire d’occuper le bien en bon père de famille (art. 1728 du Code civil). Il veillera donc à ce que ses animaux ne détériorent pas le bien loué et ne créent pas de trouble de voisinage. Si le locataire ne respecte pas cette obligation, le bailleur aura tout intérêt à déposer un recours auprès du Juge de Paix. Il en va de même pour les voisins en cas de trouble de voisinage.

En pratique :

Quand vous prenez un animal chez vous, vous devez être prêt à assumer vos responsabilités à son égard. Il ne s'agit pas d'acheter/adopter un animal sur un coup de tête et ensuite, au premier revers, de l'abandonner. Informez-vous donc d'abord auprès de votre propriétaire avant de prendre l'animal chez vous ou de déménager. Si possible, faites noter par écrit dans votre contrat de bail que vous avez l'autorisation de détenir des animaux domestiques. Vous pourrez ainsi éviter d'éventuels problèmes dans le futur.

Contrats de bail locatif, droits de l'homme et des animaux
Le propriétaire d'une habitation ne peut pas interdire au locataire de détenir un animal domestique. Pourtant, il est fréquent que l'animal serve de prétexte pour se débarrasser d'un locataire. Essayez donc de trouver une maison ou un appartement ou les animaux sont les bienvenus! Il arrive souvent que le locataire effectif ou potentiel finisse généralement par céder. Pire encore, il ou elle se sépare de son animal domestique.

Les locataires aussi ont des droits
Quel que soit le motif invoqué, ne vous laissez pas faire si votre propriétaire dit que vous devez vous débarrasser de votre animal.

Vérifiez si votre animal de compagnie cause effectivement des nuisances
Votre propriétaire peut prétendre à ce que votre animal s’en aille en raison des nuisances causées aux colocataires ou riverains. Parlez-en à vos voisins. Demandez-leur éventuellement de signer un document dans lequel ils stipulent qu’ils ne pâtissent pas de la présence de votre animal.

Discutez avec votre propriétaire
Remettez à votre propriétaire les déclarations des voisins et référez-vous au jugement remis par le Juge de Paix de Grâce-Hollogne. Ce jugement a été confirmé en appel sans restriction et il fait jurisprudence dans tout le pays. De quoi s'agit-il? Madame H. avait un chat persan alors que le règlement intérieur de son immeuble interdisait les animaux domestiques. Le gestionnaire de l'immeuble l'a mise en demeure de quitter l'immeuble, ce qu'elle a catégoriquement refusé. Les magistrats qui ont dû statuer dans cette affaire ont donné tort au propriétaire en se référant à l'art. 8,1 du Traité de protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales (04/11/1950).
Cet article stipule que « Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance ». Interdire la détention d'animaux domestiques est donc en contradiction avec cet article.
La conclusion était la suivante: "Vu la finalité du règlement intérieur, soit de créer des relations harmonieuses et équitables entre les habitants d'un immeuble destiné à un usage collectif et divisé en parties pour un usage exclusif et privé, et pour d’autres, pour un usage collectif, un règlement intérieur ne peut intervenir que de manière légale dans le domaine privé de l'intimité des habitants, dans la mesure où cette intimité peut causer un dommage à l'ensemble de la communauté ou peut limiter sensiblement des droits concurrents."
Autrement dit: tant que l'animal en question n'est pas source de nuisances pour autrui, le locataire a le droit de conserver son animal, même si le contrat de bail ou le règlement intérieur l'interdit expressément.

Employez les grands moyens
Si la discussion avec le propriétaire n'aboutit pas, consultez un avocat ou une boutique de droit (http://www.guidesocial.be/_lesassociations/search.php?c=12).
et demandez un conseil juridique. Tous les avocats ne connaissent pas le jugement précité (jugement du 21 octobre 1986, tribunal de Première Instance de Liège, publié dans "La jurisprudence de Liège, Mons et Bruxelles de 1987", p. 578 et suivantes). Informez-les.

S'il y a bien nuisance: cherchez une solution
Si votre animal cause bien une nuisance, cherchez une solution. Si, par exemple, votre chien aboie sans cesse, cela peut indiquer l’existence d’un problème. Consultez votre vétérinaire, un spécialiste du comportement… Ils pourront vous proposer une solution qui résoudra le problème de votre animal ET de vos voisins.



[1] Tribunal civil de Liège, 21 octobre 1986, Revue de Jurisprudence de Liège, Mons & Bruxelles, 86, 578 & sqs.

Repost 0
Published by asbl W.A.H.F. vzw - dans Conseils
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 19:22
Habituation

On parle d'habituation quand il y a perte de réaction à un stimulus, et de sensibilisation.

Certaines circonstances négatives peuvent entraîner chez un animal phobies, névroses ou angoisses.
Comme la crainte du bruit que fait un aspirateur, auquel le chat n'a pas été habitué, ou la peur des cris des enfants, etc...


Le conditionnement


On réalise un conditionnement en associant un comportement et un signal.

Ce signal, ou stimulus, qui semble arbitraire au chat dans un premier temps, doit prendre pour lui une valeur affective et un sens.

Le processus prend forcément un certain temps. Les expériences de conditionnement les plus connues sont celles que Pavlov a réalisées sur des chiens.

Un chat qui s'enfuit quand on veut le mettre dans son panier de transport réagit en fait à un conditionnement : il a associé son panier au fait qu'on l'emmenait souvent ainsi chez le vétérinaire, pour lui faire subir quelque chose de désagréable.

Le chat qui utilise son bac à litière est également conditionné : le soulagement que lui apporte l'excrétion est associé au bac à litière. Le chat se met alors à l'utiliser systématiquement comme lieu d'aisance.


Sensibilisation

Entre la deuxième et la neuvième semaine de leur existence, les chatons passent par une importante phase d'apprentissage.
C'est pendant cette période qu'ils s'adaptent à leur environnement. Ils s'habituent à certaines choses, ont peur quand ils sont confrontrés à des événements auxquels ils ne sont pas habitués.

Si, pendant cette période, le chaton est privé de certains stimuli, ceux-ci créeront chez lui, quand il sera adulte, la peur ou une réaction exagérée.
Repost 0
Published by WAHF - dans Conseils
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 18:41
Le saviez-vous ?
  • Certains médicaments existent sous forme solide et sous forme liquide.
    Renseignez vous auprès de votre vétérinaire.
  • On peut faire faire une inhalation à un chat en l'enfermant dans son panier de transport et en le plaçant dans un grand carton avec l'inhalation.
  • Il est assez facile d'administrer un médicament liquide ou en pâte à un chat à l'aide d'une seringue en plastique, glissée sur le côté de la bouche de l'animal, derrière les dents.

Par voie cutanée
A deux, il est assez facile de faire des piqûres sous-cutanées à un chat, même s'il ne coopère pas. Votre vétérinaire vous montrera comment procéder.
Mais il vaut mieux laisser au praticien le soin de faire les piqûres intraveineuses et intramusculaires.

Après administration d'un médicament, n'oubliez pas de caresser abondamment votre chat.

Par voie orale
Les chats aiment rarement avaler les médicaments par voie orale, en particulier les comprimés, ainsi que les liquides et les pâtes au goût amer.
Certains chats résistent activement et font même semblant de prendre les médicaments, pour les recracher peu après.

Certains acceptent d'avaler les comprimés qu'on leur glisse au fond de la gorge, mais pas tous.
Pour ces derniers, on peut enduire les comprimés de beurre, ce qui les fait "glisser" plus facilement. Sachez aussi qu'il existe des distributeurs de pilules ou de gouttes, qu'on utilise d'une main, et qui rendent la manoeuvre beaucoup plus facile.

Les poudres et les comprimés broyés peuvent être mélangés à du beurre, du miel et du lait concentré, que l'on appliquera sur les pattes du chat.
En se léchant, l'animal absorbera le médicament. On peut également appliquer ce mélange autour de la bouche.

Les liquides peuvent être administrés avec un compte-gouttes, une pipette ou une seringue en plastique (sans son aiguille), qu'on introduit au fond de la gorge de l'animal ou sur le côté de la bouche.

Les médicaments présentés sous forme de pâte peuvent aussi être administrés avec une seringue (souvent d'ailleurs, les vermifuges sont des pâtes vendues dans des seringues graduées prêtes à l'emploi).


Par voie rectale
Si vous devez soigner votre chat avec des suppositoires, il est conseillé d'enduire au préalable ces derniers de vaseline.

Après introduction du suppositoire, plaquez la queue de l'animal contre son arrière-train.

Repost 0
Published by WAHF - dans Conseils
commenter cet article